Passer la navigation
 
MyPension
 


a a a

Vous êtes ici: Professionnel Travailler quand on est pensionné Autres prestations sociales
Quelles activités?
Quand et comment
Limites
Dépassement
Autres prestations sociales
Ne pas bénéficier d'autres prestations sociales

Basic info in English
Formulaires
Dates de paiement
Aperçu d’applications eID
Les informations sur cette page ont été adaptées à la réforme des pensions.

Consultez les dernières modifications de la législation des pensions des salariés

Un pensionné ne peut pas cumuler sa pension avec une des prestations sociales suivantes:
  • allocations de chômage;
  • prépension conventionnelle;
  • indemnités de maladie d’une institution de sécurité sociale belge ou étrangère;
  • indemnités d’invalidité d’une institution de sécurité sociale belge;
  • allocations pour interruption de carrière;
  • allocations pour réduction des prestations de travail;
  • allocations de crédit-temps.

Quelles démarches accomplir ?

Le pensionné est obligé de déclarer la prestation sociale dont lui, ou son conjoint dans le cas d’une pension au taux de ménage, bénéficie via le formulaire 'Pension, activité professionnelle et prestations sociales. Renonciation aux allocations - Modèle 74bis ou 74ter' qu’il renverra à l’ONP.

Le pensionné est amené à choisir entre la prestation sociale ou sa pension. S’il renonce à la prestation sociale, sa pension sera payée de manière habituelle.

Que se passe-t-il en cas de cumul ?

Si un pensionné bénéficie d’une autre prestation sociale, même pour un seul jour, sa pension ne lui sera pas versée le(s) mois pendant le(s)quel(s) il bénéficie de cette prestation.

Si le conjoint d’un pensionné au taux de ménage bénéficie d’une prestation sociale, la pension de ménage sera ramenée au taux isolé le(s) mois pendant le(s)quel(s) le conjoint aura bénéficié d’une prestation sociale, même pour un jour.

La pension de survie peut être cumulée avec une prestation sociale pendant 12 mois

Depuis janvier 2007, les bénéficiaires de pension de survie peuvent cumuler leur pension de survie à une indemnité de chômage, une indemnité de prépension conventionnelle, de chômage avec complément d’entreprise, indemnités de maladie ou d’invalidité durant une période unique de douze mois, consécutifs ou non, complets ou incomplets.

Depuis le 1er janvier 2013, le cumul est également possible avec des allocations dues à une interruption de carrière, un crédit-temps ou une diminution des prestations. Le montant de la pension de survie est dans ce cas limité à un montant fixe de 7.934,87 EUR (indice 136,09 au 1.12.2012). Cette mesure n’est plus d’application lorsque le bénéficiaire touche une pension de retraite.


Pour cela le bénéficiaire de la pension de survie doit compléter soit le formulaire de 'cumul des allocations de chômage et d’une pension de survie' soit le formulaire de 'cumul des allocations de maladie et d’une pension de survie'. Ces formulaires doivent aussi être signés par la mutuelle ou l’ONEM, selon les cas. Ensuite, le bénéficiaire nous le renvoie (ou à l’INASTI s’il bénéficie d’un pension d’indépendant).

 

 



  Sitemap
Dernière mise à jour 18.04.2014